Depuis quelques années constate que les deux secteurs de l’univers des jeux d’argent en France qui connaisse le plus de difficultés et qui perdent des parts de marché sont les courses hippiques et le poker.

Freins en France Frein en Uk
– imposition très importante
– régulation beaucoup trop agressive
– imposition plus souple
– gains des joueurs de poker non imposés

 

En effet, selon ARJEL qui est chargé d’organiser le déroulement des sites de paris en ligne, l’autorité a tiré la sonnette d’alarme concernant les courses hippiques et le poker dans la mesure où depuis cinq ans maintenant c’est de sport enregistré une baisse de fréquentation mais également du niveau de Paris. Concernant les courses hippiques, problème réside surtout au niveau de la sociologie.

KODAK Digital Still Camera

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, les personnes qui jouent aux courses hippiques ont un certain age et il s’avère que ces derniers sont davantage enclins à recouvrir de façon traditionnelle de jouer aux courses hippiques que de s’atteler à ouvrir un compte sur un site Internet dédié à cet effet.
En effet, ce n’est pas tellement que les paris hippiques baissent en eux-mêmes mais c’est davantage dans le faite que la génération qui était la plus encline à parier aux courses de chevaux n’est pas vraiment chaude à l’idée de faire un dépôt sur un site internet.

La fiscalité reste le principal poison au développement du poker en ligne en France !!

 

L’imposition, un frein essentiel

D’autre part, pour ce qui relève du cas du poker, c’est notamment l’imposition qui caractérise ce sport en ligne qui a visiblement beaucoup impacté l’envie des joueurs de jouer à ce type de jeu dans la mesure où des sites de poker en ligne comme Pokerstars prélèvent un rake qui est assez important avec des programmes de fidélisation qui ne suive pas toujours.
Cela a eu pour effet de faire baisser l’audience des sites de poker mais également de faire fondre les revenus de ces mêmes sites. Il faudra donc une évolution de la législation qui puisse favoriser ces deux secteurs si les pouvoirs publics désirent qu’ils perdurent dans les 10 prochaines années.

poker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *